Qualité et sécurité

Politique et certification

Politique et certification :

Le GHC s’est engagé dans une démarche d’amélioration continue de la qualité depuis 2002. Les professionnels de l’établissement participent à cette dynamique et s’impliquent dans la réalisation de ses objectifs.
Le GHC a été certifié V2014

Politique qualité et gestion des risques :

Dans la continuité de toutes les actions menées par l’hôpital depuis plusieurs années pour répondre aux attentes des patients en matière de qualité et de sécurité des soins, le Groupe Hospitalier Les Cheminots renouvelle son engagement en faveur d’une politique d’amélioration continue de la qualité et de la gestion des risques.

Pour y parvenir, la politique qualité et gestion des risques doit être comprise, partagée et acceptée par tous.

Démarches de certification :

Étape essentielle de toute démarche d’amélioration de la qualité, l’évaluation par un organisme extérieur à l’établissement lui permet une reconnaissance officielle de la dynamique entreprise, de l’engagement de ses professionnels et des résultats acquis.

Ainsi le GHC s’est inscrit depuis 2002 dans des cycles de certification avec la Haute Autorité de Santé : www.has-sante.fr
Le GHC a été certifié V2014

Assurer les meilleurs soins

Lutter contre la douleur :

Au GHC, nous nous engageons à prendre en charge votre douleur, à prévenir, traiter et soulager les douleurs liées à votre hospitalisation ou à votre état de santé.

Nous allons vous aider à ne plus avoir mal ou à avoir moins mal en répondant à vos questions, en vous expliquant les soins que nous allons vous faire et le déroulement, en utilisant le ou les moyens les plus adaptés.

Votre participation est essentielle. Les équipes médicales et soignantes mettent en œuvre les moyens les plus adaptés pour prendre en charge votre douleur.
Au sein de notre établissement, un Comité de Lutte contre la Douleur est chargé de la mise en œuvre de la politique de lutte contre la douleur.

Améliorer l’alimentation et la prise en charge nutritionnelle :

Une démarche qualité et sécurité en restauration est en place dans l’établissement. La présence d’une diététicienne, la mise à jour des procédures HACCP, le Comité Alimentation et Nutrition permettent de répondre aux exigences de cette démarche qualité et sécurité ainsi qu’aux exigences gustatives.

Tracer tous les éléments de la prise en charge :

Le dossier patient informatisé, en place depuis 2006, répond à la règlementation et aux attentes des professionnels. Il s’agit d’un véritable outil de traçabilité, de communication et de coordination entre les professionnels vous prenant en charge.
Les résultats d’examens de laboratoire sont, depuis 2015, directement accessibles sur le dossier du patient informatisé.

Prévenir le risque infectieux :

Quelque soit son mode de transmission, la survenue d’une infection associée aux soins est favorisée par la situation médicale du patient qui dépend de :

  • Son âge et sa pathologie : sont particulièrement sensibles les personnes âgées, les personnes immunodéprimées
  • Certains traitements (antibiotiques qui déséquilibrent la flore et sélectionnent les bactéries résistantes, les traitements immunosuppresseurs)
  • La réalisation d’actes invasifs nécessaire à votre traitement : sondage urinaire par exemple.

S’il n’est pas possible de maîtriser tous les facteurs liés à la situation médicale des patients, la qualité des soins et la sécurité de l’environnement hospitalier font l’objet d’une vigilance renforcée et d’actions de prévention.

Dans le cadre de cette sécurité renforcée l’établissement dispose d’un Comité de Lutte Contre les Infections Associées aux Soins (CLIAS) et d’une Équipe Opérationnelle en Hygiène (EOH) composés de médecins, d’infirmières et d’aides soignants.

Le CLIAS définit chaque année un programme d’actions, soumis pour avis à la commission des usagers (CDU) et validé par la commission médicale (CM) qui vise à organiser et coordonner la lutte contre ce type de risque.

Assurer votre sécurité :

Le GHC est vigilant :

Les vigilances sanitaires ont pour rôle de surveiller les incidents et les éventuels effets indésirables liés aux soins.

Vous recevez des médicaments susceptibles d’entrainer des effets indésirables : il faut les connaitre et les surveiller : c’est la pharmacovigilance

Vous pouvez être transfusé : il faut contrôler la qualité des produits sanguins et surveiller les éventuels effets indésirables : c’est l’hémovigilance.

L’établissement s’assure de la conformité des matériels utilisés et surveille la survenue d’incidents liés à leur utilisation: c’est la matériovigilance

Enfin le GHC veille à dispenser le bon soin au bon patient et pour se faire s’assure de votre identité tout au long de la prise en charge : c’est l’identitovigilance

Des mesures de sécurité à respecter :

  • Il est interdit de fumer dans l’enceinte de l’établissement
  • Un plan d’évacuation est affiché dans votre service ainsi que les consignes de sécurité incendie.
  • Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à utiliser l’appel malade à votre chevet ou dans le cabinet de toilette. Un membre du personnel soignant répondra à votre appel.

Les instances :

  • Commission des usagers (CDU) :

Cette instance a pour mission de veiller au respect des droits des usagers, de faciliter leurs démarches et de contribuer à l’amélioration de la politique d’accueil et de la prise en charge des patients et de leur entourage

  • Comité de lutte contre les infections associées aux soins (CLIAS) :

Cette instance a pour mission de définir une politique de prévention et de surveillance des infections associées aux soins, pour assurer la sécurité de votre séjour. Cette politique est validée par la Commission Médicale.

Un suivi annuel d’indicateurs relevés par le CLIAS est mis en place pour la sécurisation des soins et une prise en charge optimale.

  • Comité de lutte contre la douleur : CLUD :

Cette instance a pour mission de mettre en place des actions d’amélioration de la prise en charge de la douleur des patients.

  • Commission Médicale : CM :

Instance représentative des médecins de l’établissement, la CM est chargée d’assurer l’interface entre ces derniers et la direction. Son domaine de compétence porte sur la démarche qualité, l’organisation des soins, la validation des orientations stratégiques de l’établissement

  • Comité qualité et comité des vigilances et de gestion des risques : COVIRIS :

En cohérence avec les missions du comité qualité qui assure le pilotage et le suivi de la démarche globale, le COVIRIS réalise le pilotage et le suivi de la gestion des risques

  • Comité du médicament et des dispositifs médicaux : COMEDIMS :

Cette commission est chargée de l’élaboration de la liste des médicaments et dispositifs médicaux dont l’utilisation est recommandée dans l’établissement, des recommandations en matière de prescription et de bon usage des médicaments

  • Comité de liaison alimentation et nutrition : CLAN :

Cette commission a pour objectif d’améliorer la prise en charge nutritionnelle et de dépister le risque nutritionnel, d’améliorer la qualité de la prestation restauration, de tenir compte de vos attentes et de vos besoins

Réflexion Éthique

Le comité d’éthique créé au GHC s’appuie sur la loi du 4 mars 2002.

Il a pour but d’aider à la prise de décision concernant une situation, particulièrement lorsqu’elle est complexe ou soulève des difficultés spécifiques.

Cette aide s’inscrit dans la recherche de la meilleure définition des comportements, des savoirs être et des savoirs faire des professionnels.

Le Comité peut porter sa réflexion sur toutes les activités du GHC, les soins, l’innovation, les rapports entre les personnes, y compris au sein des équipes.

Le comité d’éthique ne fonctionne pas dans l’urgence et ne peut se substituer à d’autres instances du GHC.

Vous respecter et vous écouter

Avant votre départ, nous vous remercions de bien vouloir remplir et déposer dans le service de soins ou à l’accueil le questionnaire de satisfaction contenant vos suggestions et remarques. Leur analyse nous permet d’améliorer constamment la qualité de nos services.

Le service qualité mène également des enquêtes de satisfaction « un jour donné », ou encore des enquêtes de satisfaction ciblées (douleur, restauration…).

Leurs résultats nous aident à améliorer notre organisation pour mieux répondre à vos attentes.

D’autre part, une politique de recueil et de suivi des insatisfactions est mise en place : les motifs d’insatisfaction sont autant d’opportunités d’améliorer la qualité de l’accueil et de votre prise en charge.

Vous pouvez exprimer votre ressenti oralement en vous adressant à la cadre de soins, aux soignants ou à la représentante des usagers (lors de sa permanence)

Vous pouvez également vous exprimer par écrit en adressant votre courrier au directeur de l’établissement. Une réponse vous sera alors adressée dans les 8 jours après réception de votre courrier.

Ainsi l’ensemble des plaintes et réclamations, orales ou écrites, ainsi que les insatisfactions émanant des questionnaires de sortie, sont pris en compte et analysés par la responsable qualité.

Les actions d’amélioration, décidées dans ce cadre sont intégrées au programme qualité et sécurité des soins (PAQSS) et suivies par la commission des usagers (CDU).